French Corner│Journal d’un vampire en pyjama

journal d'un vampire en pyjamaAuteur: Mathias Malzieu // Première publication:  Janvier 2016 // Genre: Mémoires
Cette édition: 240 pages, publié en janvier 2016 par Albin Michel // Achetez-le

Lu en février 2016

On fait les choses un peu différemment aujourd’hui… BONJOUR. Pour mes quelques lecteurs qui ne parlent qu’anglais, ça risque de leur faire comme un choc, mais puisque aujourd’hui j’aimerais vous parler d’un livre d’un auteur français qui vient de sortir et qui n’est traduit qu’en espagnol (je ne parle pas un mot d’espagnol, mais ce n’est pas tellement le propos), je me suis dit que cela avait plus de sens que j’écrive mon article en français. Pourquoi écrire une critique en anglais d’un livre auquel les anglo-saxons n’ont pas accès. C’est couillon. Du coup, inauguration du “French Corner” de la Lectrice Illettrée. (il me faudra peut-être repenser ce titre français…)

Synopsis (depuis Goodreads)

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent.
Quand la réalité dépasse la (science-) fiction. Rencontres fantastiques, déceptions intersidérales et révélations éblouissantes. Histoire d’amour aussi.
Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. »
—Mathias Malzieu.

Ce que j’en ai pensé

Certains d’entre vous le savent peut-être, mais j’aime beaucoup Mathias Malzieu (si jamais la photo de ma collection complète de toutes ses œuvres publiées ne vous avait pas mis la puce à l’oreille). Je suis particulièrement fan de son premier roman, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi (c’est à croire qu’il aime les titres à rallonge) qui avait déjà un aspect semi-autobiographique. L’histoire m’avait particulièrement touchée par son aspect très personnel, et la narration, avec ses éléments surréalistes et magiques, donnait une dimension tout à fait particulière à l’ensemble.

Avec ce vampire en pyjama, j’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé et ce qui m’avait fait m’émerveiller avec son premier roman. Le sujet est encore une fois assez sombre et pas des plus joyeux. Malzieu nous embarque avec lui dans une aventure tout aussi effrayante que réelle, mais infuse son récit avec un optimisme et une douceur que beaucoup auraient du mal à trouver dans une telle situation.
J’ai commencé à lire Journal d’un vampire en pyjama un soir, dans mon lit, juste avant de me coucher. J’ai été obligée de poser le livre et d’attraper un Percy Jackson pour ne pas m’endormir en ayant envie de pleurer. Parce que le sujet est extrêmement réel et brutal; ce qui n’est absolument pas une mauvaise chose, simplement trop pour mon petit cœur angoissé à une heure avancée de la nuit.

Dans une période compliquée de sa vie, Mathias Malzieu arrive à créer et produire quelque chose de vraiment très beau. J’admire les gens qui ont cette capacité à trouver la beauté dans les moments les plus sombres; c’est une incroyable qualité. J’ai aimé son point de vue “féérique réaliste” qui permet, probablement autant à lui qu’aux lecteurs, de mieux envisager et faire face à la situation.

Ma note

C’est compliqué pour moi de vous expliquer que ce livre vaut vraiment d’être lu, parce que je ne veux pas vous en dire trop sur l’histoire, mais sans vous dire de quoi ça parle, je ne peux pas vraiment entrer dans les détails.
Pour moi qui ne savait pas exactement de quoi ça allait parler en ouvrant le livre, j’ai été surprise, envoutée, et happée à la fois par la violence du sujet, et l’extrême douceur et sensibilité de l’auteur.
Je recommande, bien évidemment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *